Arthur & Lehmann, une expertise déterminante face à la problématique CMS

Arthur & Lehmann, une expertise déterminante face à la problématique CMS

Arthur & Lehmann, une expertise déterminante face à la problématique CMS

Les outils de gestion de contenu modernes ont démocratisé la production de contenu. Pour ne citer que les plus populaires : WordPress, Typo, Joomla, Magento ou encore Prestashop ont révolutionné la manière de créer et de maintenir les sites internet. Si cette révolution a permis à tout à chacun de créer de nouvelles pages et alimenter les sites en nouveaux contenus, ces nouveaux outils ont également introduits des effets de bord trop souvent ignorés.

Performance

Le premier effet impacte sur les performances des pages générées, selon la complexité (ou plus exactement «empilage ») du code nécessaire à l’exécution des modules / plug-in. Ceci constitue une première régression historique : les notions de montée en charge, performance ou encore légèreté du code source ne sont plus considérées. Propulser de telles pages dans les premiers résultats de recherche sur les requêtes à fort volume est un risque que Google ne peut se permettre, sous peine de rendre indisponible le site. D’ailleurs, Google évalue la fiabilité des serveurs (HostLoad) pour, entre autre, accorder ou non sa confiance sur les recherches à fort volume ; condition nécessaire pour assurer la qualité de service.

Si vos pages nécessitent plusieurs secondes pour être générées par votre outil de gestion de contenu, ne soyez pas surpris de constater votre absence sur les grosses recherches…

En combinant l’expertise acquise au sein des sociétés Yahoo! et Google,  Arthur & Lehmann apporte les réponses pour permettre, non seulement d’assurer la performance et la charge, mais également de décupler votre potentiel visibilité moteur de recherche quelle que soit votre solution de gestion de contenu.

Vulnérabilité

Le second effet de bord des outils de gestion de contenu est moins visible, mais ô combien important, car il intervient à la fois sur la sécurité du site et celle des internautes.

Si le « cœur » des outils de gestion de contenu est solide et éprouvé sur le plan de la sécurité, l’ajout de modules / plugins développés par des tiers (plus ou moins identifiables) est une première source de vulnérabilité selon l’expertise en sécurité du ou des développeurs. Le fait est que ces modules sont bien souvent incontournables pour intégrer un minimum d’intelligence au site, ce qui relève d’autant le niveau de risque en fonction de la complexité ou du besoin en originalité des fonctionnalités proposées.

Le risque atteint son maximum lorsqu’aucun module ne répond aux besoins exprimés. Le développement « in house » d’une couche applicative au sein de l’outil de gestion de contenu décuple le risque de vulnérabilité en fonction de l’expertise en sécurité du « développeur » ou la « robustesse » du code copié puis collé depuis un forum internet…

La lutte pour sécuriser un site est un combat qui n’est pas équilibré : les développeurs ( qui ne sont pas par nature experts en sécurité), ne consacrent généralement que quelques minutes pour produire un code qui sera soumis à des milliards d’internautes (dont des experts en sécurité et des « hackers ») sans compter la multitude de systèmes automatisés d’accès et d’analyse…

Arthur & Lehmann vient équilibrer ce rapport de force en effectuant une surveillance sans concession sur le long terme des sites de ses clients.

Author Description

François Huynh

Lecturer @ INSEEC Executive @NEOMA - Director of AD Avenue Group - Former Yahoo! @ad_avenue

No comments yet.

Join the Conversation