YO : le petit poisson d’avril qui a conquis le monde numérique

YO : le petit poisson d’avril qui a conquis le monde numérique

YO: ces deux lettres résument assez bien cette petite appli devenue incontournable depuis le mois dernier. YO, c’est d’abord un poisson d’avril créé par un programmateur israélien, Or Arbel, pour son entreprise : la Start-up Mobli. Le but de cette plaisanterie : envoyer un « YO » sur le téléphone de l’assistante de direction pour la solliciter. Oui, un simple « YO » qui précède une sonnerie de gargouillis. Très vite, tous les salariés de l’entreprise, leurs amis, et leurs proches téléchargent l’application. Le « YO » du matin s’envoie aux collègues de bureau et aux amis en guise de « Bonjour ». A contrario, le « YO » du patron signifie « Viens dans mon bureau », et ce à n’importe quel moment de la journée.

C’est alors que le journaliste américain Robert Scoble, en voyage en Israël, découvre YO. De retour aux États-Unis, il s’empresse d’en parler autour de lui et décrit l’application comme étant « la plus stupide et la plus addictive » qu’il n’ait jamais vue. Car la particularité de YO, c’est que vous n’avez pas d’autre choix que d’envoyer le mot « YO » à votre destinataire. Un mois et 880 000 euros d’investissement plus tard, le petit poisson YO devient grand et s’exporte sur les smartphones du monde entier. En l’espace d’une semaine, l’appli mobile passe de quelques milliers d’utilisateurs à plus d’un million et figure au Top 10 des applications gratuites les plus téléchargées sur iPhone et Android ! Les raisons d’un tel succès ? La coupe du monde de la FIFA. Pour cet événement, Or Arbel et ses confrères élargissent les différentes traductions du « YO ». Ainsi, lorsque vous recevez un « YO’ de la part de l’utilisateur « Worldcup », cela veut dire « but ».

Au-delà de l’aspect ludique, les créateurs de l’appli souhaitent que YO devienne un système de « notification ». Un service destiné aux entreprises et aux marques pour informer leurs clients sur des nouveautés, une actualité, ou le suivi de leur commande. Par exemple : un fast food peut vous envoyer un « YO » quand votre hamburger est prêt. Mais, quelle que soit son utilité, le YO semble avoir un bel avenir devant lui. Sur ce, YO les amis 🙂

YO est téléchargeable sur iPhone/iPad et Android

 

Author Description

ludivine.dutto

Freelance en communication, passionnée de Geekerie et de voyage. Blogueuse pour @CultureGeek2013 et @ad_avenue. Twitter : @ludivinedutto

No comments yet.

Join the Conversation

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.