Facebook se lance dans le « deep learning »

Facebook se lance dans le « deep learning »

Les nombreuses années d’utilisation de Facebook par chaque utilisateur mènent à l’accumulation d’amis et de pages likées. Le problème du trop grand nombre de publications à consulter s’est donc rapidement posé.

La concurrence qu’affronte le leader des réseaux sociaux, principalement incarnée par la menace grandissante que constitue Twitter, contraint Facebook à chercher à devenir de plus en plus pertinent dans son affichage des actualités figurant dans le news feed, afin de favoriser la rétention de ses utilisateurs.

Dans cette optique, le déploiement du nouveau fil d’actualités a récemment débuté, se généralisant progressivement auprès des utilisateurs. Ce fil d’actualités segmenté permet de consulter séparément les publications relatives à la musique, les photographies, les publications de groupe, et ainsi de suite. Facebook ne manque pas de noter les utilisateurs, les pages, et les types de publications avec lesquelles vous interagissez le plus souvent afin de présenter un contenu de plus en plus pertinent.

newsfeed_games

À ces mises à jour s’ajoute à présent l’utilisation du « deep learning », sur lequel travaillent les ingénieurs de Menlo Park. Une cellule « Artificial Intelligence » a été créée pour l’occasion. Ce procédé, déjà utilisé par Google et Microsoft, vise par l’utilisation de l’intelligence artificielle l’analyse de vos statuts publiés sur Facebook. La démarche sera poussée jusque dans l’étude des mots que vous employez, dans le but de discerner les émotions que vous souhaitez faire passer au travers de vos publications, ou encore repérer les types d’objets figurant sur vos photos.

Si le développement de cette mise à jour permettra certainement d’optimiser la pertinence du contenu du news feed, il y a fort à parier que Facebook compte utiliser les résultats récoltés pour affiner le ciblage des publicités. Interrogé par MIT Technology Review, Mike Schroepfer, le nouveau chef de l’équipe « AI » justifie la mise en place de ce système de la manière suivante :

« La taille des données est croissante, les utilisateurs ont de plus en plus d’amis, et avec l’avènement du mobile, ils sont en ligne plus souvent. Je ne consulte plus mes actualités une fois en fin de journée, je sollicite constamment mon téléphone lorsque j’attends un ami, ou que je suis au café. Nous disposons de cinq minutes pour vous divertir réellement. »

Pensez-vous qu’opter pour le « deep learning » est une solution judicieuse pour Facebook, ou qu’au contraire le réseau social devrait évoluer vers un modèle « Twitter » et afficher toutes les actualités publiées, quitte à risquer l’infobésité ?

Author Description

Pierre Krstulovic

Jeune diplômé de l'ESG Management School en Digital Business. Passionné de nouvelles technologies et de réseaux sociaux !

No comments yet.

Join the Conversation

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.