Comment optimiser la trésorerie de son entreprise ?

Comment optimiser la trésorerie de son entreprise ?

Pour développer comme il se doit son entreprise, un entrepreneur doit user d’astuces et de bonnes pratiques qui lui permettent de venir à bout des éventuelles difficultés de trésorerie. C’est notamment le cas lors du lancement d’une nouvelle activité ou quand la période de l’année n’est pas propice aux ventes. Voici les solutions parmi lesquelles il peut piocher.

Travailler les dettes fournisseurs

Payer immédiatement les factures de ses fournisseurs est l’une des probables causes qui empêchent une entreprise d’avoir des liquidités. C’est pourquoi, pour bien gérer ses finances et disposer de suffisamment de trésorerie, il faut essayer de rallonger un peu leur délai de paiement. En tant que client fidèle qui paie habituellement des acomptes, vous pouvez par exemple demander à diminuer leur montant. En retour, vous promettez de tout régler à l’échéance.

La réussite d’une telle démarche dépend toutefois de la relation d’affaires que vous entretenez avec vos fournisseurs. Ces derniers peuvent accepter d’améliorer leurs conditions de règlement s’ils ont suffisamment confiance en vous et si vous avez toujours été solvable. La législation en vigueur fixe cependant des délais de paiement maximum que vous ne pouvez pas dépasser. Ceux-ci sont généralement de 60 jours calendaires ou à 45 jours fin de mois. Ce sont les délais de règlement maximum dans le cadre d’une relation commerciale en B to B ou entre professionnels.

Quelques cas exceptionnels dérogent toutefois à cette règle, ce qui vous contraint à payer en avance si vous excellez dans les secteurs d’activité concernés. C’est le cas pour le transport, dont le délai de paiement ne peut pas dépasser 30 jours à partir de l’émission de la facture. Il en est de même pour le secteur du bétail et des viandes, les factures devant être payées 20 jours après la livraison… Vous devez ainsi le prendre en compte.

optimiser sa trésorerie

Travailler les créances clients

Dans le sens inverse, vous pouvez aussi optimiser la trésorerie de votre entreprise en récupérant plus rapidement vos créances. Cela veut dire gérer plus efficacement les retards de paiement de certains de vos clients en mettant en place un système de relance automatique. Celui-ci doit toutefois respecter les étapes légales qui vont jusqu’à la mise en demeure si nécessaire.

Faites de même en mettant en place des procédures d’investigation pour connaître la solvabilité ou non des nouveaux clients. En effet, il vaut mieux perdre d’éventuels bénéfices que de se risquer à ne pas être payé du tout.

L’affacturage est une autre alternative, un crédit trésorerie accordé par les établissements bancaires. Cette méthode vous permet également de récupérer en un laps de temps assez court des liquidités. Elle consiste à céder vos créances clients à un factor, qui se charge ensuite de leur recouvrement. En retour, la société d’affacturage perçoit une rémunération, un certain pourcentage sur le montant de la créance à recouvrir. S’il s’agit d’un moyen efficace pour optimiser votre trésorerie d’entreprise, il réduit toutefois d’une manière indirecte votre marge de bénéfice.

Enfin, la mise en place de nouvelles conditions de paiement peut aussi vous aider à disposer de plus de liquidités pour la bonne marche de vos affaires commerciales. Pour cela, mettez par exemple à jour vos conditions générales de vente avec un délai de paiement plus restreint. Renégociez également vos contrats commerciaux en procédant comme expliqué précédemment.

Pour toutes les commandes, mettez aussi en place un système d’acompte et si un client paie tout de suite à la livraison, livrez-le aussi rapidement que possible. Quoi qu’il en soit, essayez toujours de trouver des solutions pour diminuer le nombre de vos litiges clients.

Analyser vos frais généraux

Si votre entreprise traverse des difficultés financières, il est peut-être temps d’analyser la totalité de vos frais généraux afin de les réduire au minimum. En y pensant bien, certaines dépenses peuvent en effet être évitées et il est toujours possible d’accélérer le recouvrement de la plupart de vos créances.

Si vous recourez déjà à diverses prestations de service comme pour la téléphonie, Internet, la comptabilité externalisée et autres, pourquoi ne pas en chercher à coût plus réduit ? Pourquoi ne pas déménager et louer un local moins cher sans que cela ne se répercute sur votre activité ? Ce sont autant de solutions qui vous permettront de sortir moins d’argent, et ainsi d’améliorer la trésorerie de votre entreprise.

Si vous manquez de temps pour effectuer cette analyse, faites appel à l’expertise d’un spécialiste dans le domaine et que vous pouvez rémunérer sur les économies gagnées. Il pourra entre autres vous suggérer de recourir à des solutions de mutualisation d’achats pour vous faire réaliser des économies de 30 % sur votre budget dédié. Il pourra aussi effectuer une analyse profonde de chaque poste afin de réduire les frais généraux de chacun d’eux. En s’accumulant, ceux-ci peuvent en effet impacter négativement sur votre trésorerie d’entreprise.

Autres astuces

Financièrement parlant, certaines astuces ont aussi fait leurs preuves, pour ne citer que la renégociation des emprunts bancaires dans le but de rallonger la durée de leur remboursement. En les regroupant et en les faisant racheter par d’autres établissements bancaires, vous pouvez ainsi obtenir un meilleur taux.

Opter pour un régime de TVA qui ne vous contraint pas à payer vos taxes tous les mois, mais par trimestre ou par an est une autre alternative intéressante. Cela permettra à vos finances de souffler un peu et de reprendre du poil de la bête.

Faites de même pour le paiement des charges sociales, à faire tous les trimestres et non tous les mois.

Lors de l’assemblée annuelle des associés, évitez autant que possible, quand la situation financière ne le permet pas encore, de décider d’une distribution de dividendes. Ne la proposez que lorsque la situation financière de la société s’y prête.

De même, bloquez sur une courte durée déterminée les sommes versées en comptes courants d’associé, afin de permettre à la trésorerie de souffler un peu.

Outre ces diverses solutions, l’organisation d’une levée de fonds peut être envisageable à condition que les perspectives d’avenir de l’entreprise soient encourageantes. En effet, pour intéresser le maximum de personnes, il faut pouvoir prouver que tous les clignotants dans ce sens se mettent au vert.

Author Description

François Huynh

Lecturer @ INSEEC Executive @NEOMA - Director of AD Avenue Group - Former Yahoo! @ad_avenue

No comments yet.

Join the Conversation

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.