Beatrix, Community manager virtuel

Beatrix, Community manager virtuel

Les médias sociaux, formidables outils pour communiquer sur votre entreprise et/ou votre vie privée.
Mais comme dans toute pratique, il faut y consacrer du temps. Quand on connait le temps qu’il faut passer à gérer les réseaux sociaux, on se retrouve très vite débordé. De plus, il y a bien des choses qui sont bien plus rentables. Comment fait-t-on quand on n’a pas le temps de s’occuper de sa présence sur les réseaux sociaux?

Cette question, c’est une start-up de Singapour qui va y remédier. Jon Yongfook, le dirigeant de Yongfook.com et patron de #Pitchpigeon se prépare à lancer un assistant virtuel qui sera chargé de publier des posts sur les médias sociaux à votre place.

Ce service pourra gérer à la fois votre réseau personnel et professionnel.

En véritable assistant personnel, l’outil vous sollicitera pour vous proposer un ensemble de publications à la semaine via un planning.

Les outils de planification de posts sont populaires. Buffer, utilisé par plus de 800 000 abonnés en est un exemple parfait. Cette outil vous permet de publier des billets via Facebook, Twitter, LinkedIn à votre place et calcul le meilleur moment. D’autres outils existent comme #PostCron ou #PostRocket qui a malheureusement fermé ses portes.

#Beatrix quant à lui, va chercher des sources sur les médias sociaux comme #Pinterest, #Delicious, #Reddit, #Stumbleupon et les publier sans que vous ayez à intervenir.

Lors de votre première utilisation, vous sélectionnez vos sujets parmi 90 catégories comme l’art, la mode, la santé, le sport, etc.

beatrix1

L’application prend à peu près deux minutes et vous propose une semaine complète de publications pertinentes selon vos thématiques sélectionnées. Vous choisissez les jours selon votre fréquence et vos envies.

Vous avez le choix de supprimer les publications qui ne vous plaisent pas ou de mettre en pause la diffusion à tout moment. « Un assistant WIZARD » vous aide à vérifier sur quel média vos posts ont été publiés. Depuis la version Béatrix V5, la programmation peut se faire jusqu’à deux semaines.

beatrix2

Lorsque vous êtes en déplacement, vous pourrez recevoir la proposition de Beatrix par mail et changer son contenu. Il suffit de lui envoyer un mail avec la requête suivant : « What’s my content plan ? » – Le contenu de mon plan de diffusion – .  Cette phrase déclenche alors un envoi automatique. Vous pouvez également lui demander « send me an interesting fact » – envoyez une publication pertinente – . Beatrix vous enverra alors des nouvelles pertinentes (selon lui) par mail.

Chez Beatrix, un assistant vous coûte environs 20€ par mois. L’offre standard de 5 assistants qui pourraient couvrir une équipe complète coûte 35€ par mois. Une offre entreprise de 30 assistants s’élève à environs 200€.

De mon point de vue, je favoriserai toujours des articles sélectionnés et lues au préalable avant de les partager moi-même. L’outil n’a pas la notion de la date de publication, ce qui peut donner des publications qui peuvent être « périmées », tellement l’information circule vite sur Twitter. Ce n’est clairement pas un outil destiné aux journalistes et aux personnes traitant de l’information fraîche.

Cet assistant virtuel selon moi, pourra difficilement remplacer une personne sur le terrain qui sait quelles informations sont les plus pertinentes pour l’image de l’entreprise ou qui respecte une stratégie de contenu et un contenu éditorial. C’est un bon complément plutôt.

Dans le paysage de la requête sémantique ou contextuelle, Beatrix pourrait évoluer et exploiter les # (hastag, mot dièse) afin de vous proposer un contenu tendance qui serait bénéfique à votre marque ou entreprise. Tout est une question d’analyse de la data et de l’analyse du contenu sur internet.

Allons plus loin et imaginons que Beatrix vous envoi par mail du contenu à la demande. Ex : Envoyer les posts du jour contenant « ad avenue » ou « social media ». Un peu comme Google Alert, mais en mieux. Cet outil et l’utilisation de l’email adressé à un robot, peut sans doute apporter un gain de temps considérable. Sans toutefois remplacer nos valeureux stagiaires, font bien plus que de poster des articles sur Facebook.

La question est : êtes-vous prêt à payer pour ce service ?
En attendant la version publique et une version française baptisée Béatrice, je vais encore y réfléchir, probablement pour gérer mon Facebook perso 🙂

Author Description

François Huynh

Lecturer @ INSEEC Executive @NEOMA - Director of AD Avenue Group - Former Yahoo! @ad_avenue

There are 1 comments. Add yours

  1. 22nd août 2013 | adavenue says: Répondre
    @clicali - Que penses-tu d'une telle application? Perso, je préfère les Freelances ou les stagiaires. La vision stratégique d'un CM est plus intéressante lorsque l'on cherche la qualité

Join the Conversation

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.