Adblock Plus, une whitelist qui s’étend

Adblock Plus, une whitelist qui s’étend

Adblock Plus est une extension populaire pour les navigateurs tels que Firefox, Chrome et Internet Explorer. Pour ne pas perdre une part de marché importante et se voir devancer par des concurrents, la plupart des principaux mastodontes de la publicité en ligne, notamment Microsoft Corp, Amazon Inc et Google Inc ont passé des accords avec Adblock. Les utilisateurs verront désormais certaines publicités sur leur écran provenant des annonceurs inscrits sur sa liste blanche.

Adblock plus puissant que jamais ?

Un nouveau rapport du Financial Times affirme que les annonces de Bing, d’Amazon et Taboola apparaissent désormais chez les utilisateurs de Adblock Plus. Le plugin est devenu l’un des add-ons les plus couramment téléchargés au cours de l’année 2014 avec une hausse de 64% de téléchargement par rapport à l’année 2013. Selon le même magazine, Bing, Microsoft et Amazon ont versé une redevance à Aeyo, la société ayant développé Adblock. Pour mieux voir l’enjeu avec les régies publicitaires, il faut prendre le cas de Google qui a enregistré pour la seule année 2013 des revenus de 887 000 $ chez les seuls utilisateurs ayant installé l’application dans leur navigateur.

Pour respecter les droits des utilisateurs, Aeyo affirme que les annonces filtrées sont moins agressives et n’influencent que très peu la navigation d’un visiteur, mais d’un autre côté, son plugin continue de bloquer celles qui sont intrusives et ennuyeuses. Avec Adblock, vous avez la possibilité de débloquer certaines annonces qui vous semble inoffensive.

Il s’agit donc de garder une liste blanche de sites web autorisés à diffuser des annonces malgré la présence du plugin. Dans un post, Ben Williams, responsable de communication de Adblock soulignait : « cette extension des navigateurs a validé la présence de plus de 300 sites sur plus de 1500 candidats »

Des sommes énormes seraient versées à Adblock

En 2013, Adblock affirmait que seulement 10% des annonceurs dans la liste blanche avaient payé pour être inscrits à cette même liste. On ignore toujours combien Google, Microsoft, Amazon et Taboola auraient versé à EYEO. Selon le magazine Financial Times, l’un des médias numériques présents dans la liste blanche (qui a demandé à ne pas être nommé) a dit que cela lui coûtait 30% de ses revenus de publicité chez les utilisateurs ayant Adblock Plus sur leur navigateur. Avec plus de 144 millions d’utilisateurs dans le monde, C’est un marché en moins pour les sites qui ne sont pas dans la fameuse liste blanche, c’est pourquoi il est si primordial pour ceux-ci de monnayer pour afficher des annonces. Cependant, le Directeur Général EYEO, Till Faida souligne : « aucune des annonces en liste blanche n’a payé pour être à la liste blanche ». Pourtant, des utilisateurs du plugin ont trouvé des ajouts assez inattendus et étonnants, Adblock Plus encourage les utilisateurs à signaler toutes annonces qui ne seraient pas conformes à l’initiative des conditions acceptables par l’entreprise.

Le blocage des publicités continue d’être un sujet controversé, certains veulent naviguer librement sans distraction tandis que la diffusion des annonces reste une source de revenus considérable pour les gros sites.

Author Description

Christian Tetchiwoue

" Rédacteur web freelance " Passionné du web et du High-Tec, Je suis toujours à l'affût du buzz sur le net et des dernières technologies.

No comments yet.

Join the Conversation